• Bon je réponds...

    Et oui le superbe portail qui est à l'enrée de ma modeste demeure a vieilli et les ravages du temps ont, ici comme aillleurs, produit leurs effets.

    L'engin que je croyais indestructible du fait de sa construction en bois exotique massif  présentait des zones suspectes. Un grattage sommaire a révélé les dégâts produits par l'humidité et l'attaque de quelques champignons et autres bestioles peu sympathiques.

    Ci dessous l'ampleur des dégâts et le processus de réparation avec l'utilisation de deux produits de la gamme "TOUTPRET".

    Une vidéo explique le mode d'emploi :

    D'abord utiliser "Durcir bois"

    Ensuite "Rebouche bois"

     

        

     Le portail malade                   Les zones mitées....

        

    Application de "Durcir bois"    Outils et produits                   La pâte à bois

        

     Application grossière             Après rectification au couteau et lissage éponge, puis après ponçage final

    Attention parfois on découvre sur le tard des dégâts masqués sous la peinture. Il eut fallu inspecter minutieusement toutes les zones avec un petit marteau. Les zones pourries ne produisent pas le même son.

    Ce fut le cas en découvrant qu'un barreau était profondément dégradé et l'occasion de tester un autre produit "Sintobois" à à double composant de résine,  pâte à bois et durcisseur.

    Purger les parties tendres, faire un coffrage sommaire avec serre joint, préparer dose à raison de 100 g de pâte avec addition de 4 g de durcisseur, remplir la zone mitée et çà durcit très vite, éliminer les surplus au cutter alors que le produit est encore tendre puis poncer comme du bois.

        

     Le produit  utilisé  est remarquable et peu cher, si c'était à refaire je ferai toutes les réparations avec ce produit.

     

    Et maintenant phase peinture, blanc en trois couches.

     

    Voici le résultat final :

           

    Au fond réparer un portail et lui donner une seconde vie n'est pas si compliqué.

     

     

     


    votre commentaire
  • Je passais par hasard et...

    nez à nez avec une poire

    mais les autres sont bien haut

    J'y reviendrai plus tard, les autres ont encore un peu besoin de soleil.

    Les raisins aussi ont besoin de dorer un peu.

    Quant aux noix, il y en a encore pour un moment.

    Et ton reportage? Il est réparé ton portail? Ca donne quoi ce produit magique?


    votre commentaire
  • Ca y est les figues sont mûres. Elles sont énormes cette année. Peut-être pas très sucrées avec le temps qu'il a fait cet été.

    Je t'avais dit que le figuier avait beaucoup poussé. Regarde, le pauvre rosier est bientôt englouti.

    J'ai fait une première récolte.

    Je n'ai pas tellement de temps aujourd'hui pour en faire plus.

    1 kg de fruits préparés. Je ne coupe que les queues et je les fends en deux

    100 g des noix de l'automne dernier.

    Elles se sont bien conservées, j'ai goûté

    Et voilà, c'est dans la marmite.

    J'ai ajouté du gingembre confit, comme tu aimes.

    Et toi, tu ne devais pas réparer ton portail? J'attends le reportage...

    et c'est cuit...

    je ferai les étiquettes demain

     


    votre commentaire
  • Il faudra que tu m'expliques comment tu as fait.

    Je sais que tu avais placé des caméras dans chacune des pièces de la maquette, mais ensuite je ne

    sais pas comment tu as animé tout ça pour en faire une vidéo.

    Je sais aussi que tu as passé pas mal de temps à faire les génoises dans la maquette.

    Pour infos

    La génoise est une fermeture d'avant-toit (la face inférieure d'un avant-toit)1 formée de plusieurs

    rangs (de un à quatre) de tuiles-canal en encorbellement sur le mur. Le rôle de la génoise est d'une

    part d'éloigner les eaux de ruissellement de la façade comme une corniche, et d'autre part de

    supporter et continuer le pan versant de toit.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9noise_(architecture)

     

    et ces ouvertures au grenier, je pense qu'il y en a trois qui correspondent à des pigeonniers de grenier

     

    LES PIGEONNIERS DE GRENIER

    Ce sont ceux des petits propriétaires et des brassiers, sur des maisons modestes, percés

    dans les murs pignon, murs porteurs ou encore sous le toit du balet. Parfois, ils doublent un

    pigeonnier traditionnel. Ils sont d'une infinie variété.

    Deux rangées de génoise et pigeonnier de grenier, la maison correspond donc à une maison de

    petit propriétaire

     

     

     

     

     


    votre commentaire